Sapin-de-Noel-de-style-victorien.jpg

// OPERATION PERE NOEL MYSTERE //

1 / Pensez à envoyer votre lettre ou colis avant la fin de la semaine
pour que votre Volontaire le reçoive à temps !

 

2 / Vous venez de recevoir la petite attention de votre Père Noël mystère ?
Prenez-vous en photo avec au pied de votre sapin
et envoyez nous la photo avant le 28 décembre à communication@polaris-production.com ou en cliquant ici : 

Très belle journée à tous,
prenez soin de vous et à demain !

-  Toute l'équipe de Polaris -

Alors que la tradition est fortement répandue en Alsace-Lorraine, c’est en 1738 que le sapin de noël arrive à la cour du Château de Versailles. Marie Leszczynska, reine de France d’origine Polonaise, en est à l’initiative. Un siècle plus tard, en 1837, la duchesse d’Orléans Hélène de Mecklembourg, d’origine alle-mande, fait installer et décorer un sapin aux Tuileries. La tradition touche ensuite la Grande Bretagne lorsqu’en 1841, l’époux de la Reine 

013.jpg

Victoria - le Prince Albert - fait dresser un sapin de noël au Château de Windsor.

La grande tradition du sapin de noël se répand rapidement de la cour à la bourgeoisie, puis chez les gens du peuple. Elle se généralise après la guerre de 1870, grâce aux immigrés d’Alsace-Lorraine qui font connaître la tradition de l’arbre de Noël aux Français.
 

Désormais bien installé dans nos habitudes, le sapin de noël continue aujourd’hui de symboliser le renouveau de la vie, du fait de sa persistance et de sa verdure qu’il garde tout au long de l’hiver.

LE SAVIEZ-VOUS ?

A TRAVERS LE MONDE


De grandes villes telles que Strasbourg, Rome, New York, Bruxelles ou Rome (ci-contre) rivalisent d'imagination pour offrir chaque année à leurs habitants de magnifiques sapins scintillants !

​​

Sapin de la Piazza Venezia à Rome.jpg

LA CREATION DES BOULES DE NOËL


On raconte qu’en 1858, l’hiver fut si rude que la production de fruits fut nulle. C’est alors qu’à Meisenthal en Moselle, un artisan verrier eu l’idée de créer des boules de Noël en forme de pommes ou autres fruits afin de garnir les sapins. Ainsi naissaient les premières boules de Noël !

​​

noel-d-antan.jpg

LE SAPIN DE CHAMPS EN CHIFFRES

TAILLE :  il mesure près de 6 mètres de haut !

UNE JOURNEE ENTIERE : c'est le temps nécessaire
pour son installation, qui nécessite par ailleurs
de remonter le lustre du salon de musique.

300 BOULES sont nécessaires pour le décorer.


 

48429747_2219342351640879_56524693328447
arbre-du-paradis.jpg

C’est au XIème siècle que l’Eglise décide de christianiser ces coutumes. Dans les pièces de théâtre religieuses appelées les Mystères, jouées au moment de noël dans les églises, on retrouve un arbre garni de pommes rouges. On l’appelle : l’arbre du Paradis.

La tradition arrive par la suite peu à peu en Europe et plus précisément en Alsace, où l’on mentionne pour la première fois le nom « Arbre de noël », en 1521. Sur les livres de comptes de la ville de Sélestat, on retrouve la première trace écrite de ventes de sapins de Noël.

A cette époque on décore le sapin avec des pommes, des confiseries et des petits gâteaux, sans oublier de placer une étoile au sommet, symbolisant celle de Bethleem qui guida les rois mages.
En 1560, les protestants développent la tradition du sapin de noël pour se démarquer des catholiques - qui, eux, célèbrent la nativité avec une crèche. Cette tradition se répand dans les pays d’Europe protestante, en Allemagne et en Scandinavie.


Au XVIIème siècle, le sapin s’illumine ! Encore loin des guirlandes lumineuses actuelles, on utilise à cette époque des coquilles de noix remplies d’huile, à la surface desquelles on dépose des mèches que l’on allume. On peut voir également des chandelles nouées autour des
branches.

Il y a 4000 ans, les Celtes fêtaient la renaissance du soleil le 24 décembre (jour du solstice d’hiver), en honorant un épicéa qu’ils décoraient avec des fruits, du blé et des fleurs. Suivant un calendrier basé sur des cycles lunaires, ils avaient coutume d’associer un arbre à chaque mois de l’année ; l’épicéa fut celui du mois de décembre pour son symbole de l’enfantement, de la vie.

Il trône majestueusement dans le final des spectacles hivernaux
(
Le Grand Réveillon, Le Fabuleux Noël)
et fait l'admiration de tous les spectateurs :

le sapin de Noël est un incontournable des fêtes de fin d'année,
nous ramenant immanquablement à la magie de nos rêves d'enfant.

Mais savez-vous d'où vient son histoire ?

 

MON BEAU SAPIN

MERCREDI 16 DECEMBRE